Comment s’enseigne-t-on de la psychanalyse ?

 

Au décours de cette journée, les productions  de Cartel rapportées et l’expérience de la Passe que nous présentera Caroline Doucet, viendront témoigner de ce que la psychanalyse peut nous enseigner.

 

Samedi 3 Décembre 2016

9h30-17h

Hôpital du Scorff, salle du Scorff, Lorient

Journée d’étude « Comment s’enseigne-t-on de la psychanalyse » ?

 

 

La matinée des cartels sera animée par Maryvonne Michel et Déborah Allio. Ce  sera l’occasion d’entendre trois cartellisants qui nous présenteront leur production de cartel respectif et ce que ce dernier a permis d’interroger dans leur mise au travail.

Nous aurons le plaisir d’entendre, l’après-midi, Caroline Doucet, Analyste de l’Ecole (AE), membre de l’ECF qui abordera la question du corps à partir de son témoignage d’AE. Par le témoignage de la fin de son analyse (actée par la procédure de la passe) le psychanalyste rend compte de la pratique orientée par le réel, qui se resserre pour chacun autour de ce qu’il a de plus unique, de sans pareil, son sinthome (de par-être). C’est en fonction des déterminations de son symptôme et de son fantasme que chacun appréhende son corps.

 

Désir de Cartel, car tel est mon désir …

C’est un dispositif de travail inventé par  Lacan en 1964, pour rendre vivante l’étude de la psychanalyse. Chacun choisit sa question en fonction du thème défini avec le groupe. Il s’agit d’adopter « le principe d’une élaboration soutenue dans un petit groupe. Chacun d’eux se composera de trois personnes au moins, de cinq au plus, quatre est la juste mesure. Plus une chargée de la sélection, de la discussion et de l’issue à réserver au travail de chacun » (Acte de fondation de l’Ecole freudienne de Paris). F. Rollier, site de l’ECF.

Matinée des cartels (en connexion avec la journée « Comment s’enseigne-t-on de la psychanalyse ? », samedi 3 décembre, 9h30, à l’hôpital du Scorff, salle du Scorff (rez de chaussée), Lorient.

La matinée des cartels  nous donnera l’occasion d’entendre les exposés des
cartellisants qui nous présenteront le produit de leur travail en cartel. La matinée sera animée par Déborah Allio.

 A la fin de cette matinée, ceux qui le souhaitent pourront manifester leur désir de constituer de nouveaux cartels.

Un  cartel peut se constituer à tout moment et est ouvert à tous et toutes. Pour tous ceux ou celles qui désirent participer à un travail en cartel, contactez Déborah Allio, responsable des cartels Vannes-Lorient.

Déborah Allio, responsable des cartels Vannes/Lorient

deborah.allio@free.fr

Porte parole : Marielle Le Floc’h