Séminaire de clinique psychanalytique 2017–2018 : notre argument

 Apprendre…pour ne rien savoir ?

 

                  Dans « Une pluie d’été », Marguerite Duras fait dire au jeune Ernesto: « Je ne retournerai pas à l’école, parce qu’on apprend des choses que je ne sais pas »:[1] faut-il entendre « et dont je ne veux rien savoir? » Si, selon Lacan, on ne comprend vraiment que ce que l’on sait déjà, comment, en effet, apprendre, aller vers le nouveau, vers l’Autre du savoir?

                  Que sait donc déjà Ernesto? « Une nuit, j’ai eu devant moi la création de l’Univers, tout était en place, mais quelque chose manquait, quelque chose qu’on savait mais qui est impossible à dire….Ce n’est pas la peine…Du tout..Du tout. »[2] C’est bien de ce « ce n’est pas la peine » qu’il faut relever le défi: c’est tout l’enjeu du rapport au savoir, à l’école comme en psychanalyse: comment le sujet, enfant ou adulte, peut-il inscrire sa parole- c’est-à-dire son désir- dans le Discours de l’Autre, celui du savoir universel ou celui qui saura lui répondre? Comment une parole incarnée, une voix, peut-elle trouver le chemin de son imaginaire, pour lui offrir le cadre symbolique où, seulement, il pourra se dire ?

[1]               Duras, M. La pluie d’été, Folio Gallimard, 1990, p. 29.

[2]               Ibid. p.36,37.

Infos pratiques :

Samedi 14 octobre, Michèle ELBAZ

samedi 16 décembre 2017, Laurent DUPONT

samedi 10 février 2018, Ariane CHOTTIN

samedi 24 mars 2018, Hélène DELTOMBE

samedi 2 juin 2018, Marie-Cécile MARTY

Maison des Associations, rue Ste Catherine Orléans, 14H15.

6€/3€ étudiants.

Renseignements : Catherine Richard

catherinearichard45@gmail.com/07.87.00.56.08

 

 

 

L’événement Lacan : subversion des Discours :

Pauline Prost, p-prost@3net.fr  1er rendez-vous le samedi 14/10/17,

Librairie Les Temps Modernes, 10h30 à Orléans.

 

CEREDA (Centre d’étude et de recherche de l’enfant dans le discours analytique) :

Susana Sherar, susanasherar@orange.fr

Le deuxième jeudi du mois de 20h30 à 22h30, à la maison des associations, Orléans.

 

Cartels : Anne Paquier : annepaquier@hotmail.fr

Théâtre et psychanalyse : le 18/11/2017, à 20h00, la Compagnie “le chant de la Carpe” présentera à Fay-aux-loges, son spectacle Saoul silence.

Cinéma de l’adolescence : janvier et avril 2018, cinéma Les Carmes, Orléans.