Argument Emma 2015-2016

NOUVEAU RÉSEAU CEREDA

Centre d’Étude et de Recherche sur l’Enfant dans le Discours Analytique Groupe Emma (LAVAL)

 

Argument 2015/2016

 

L’adolescence est-elle un symptôme du monde d’aujourd’hui ?

 

Dans son texte d’orientation « En direction de l’adolescence », Jacques-Alain Miller indique que « l’adolescence est une construction […] un artifice signifiant […] que rien n’est plus aisé que de la déconstruire »[1]. L’adolescence est un terme entré dans le discours au début du 20ème siècle, terme qui distingue l’enfance de l’âge adulte. Ce « n’est pas un concept psychanalytique »[2]. Freud[3] quant à lui a parlé d’un surgissement d’un réel à la puberté. Quel est-il ?

Nos sociétés modernes ont changé : affaissement du Nom-du-Père, féminisation du monde, déchéance du patriarcat, disparition des repères symboliques traditionnels, montée de l’individualisme, profusion d’objets-gadgets et jouissance aux commandes épinglent un monde où prévaut l’immédiateté. Dès lors, quel(s) objet(s) et action(s) extérieure(s) peuvent servir aujourd’hui à la séparation du sujet et de l’Autre notamment parental ? Dans une temporalité où règne le même et qui promet que l’avenir sera toujours mieux demain, l’adolescent « reste suspendu à un futur liquide au sens de Zygmunt Bauman »[4]. Nous assistons dans nos sociétés contemporaines à une sorte d’adolescence généralisée aux frontières floues où un sujet peut passer sa vie à choisir et non pas à vivre[5] ce qui n’est pas sans engendrer de l’angoisse et des symptômes face à la multiplicité des possibles qui s’offre désormais à lui. L’adolescence, est-ce l’âge de tous les possibles ou bien est-ce la rencontre avec un impossible ?[6]

J.-A. Miller propose une lecture en trois points de ce que nous nommons adolescence en psychanalyse. Premièrement, la sortie de l’enfance où le sujet passe d’une position infantile d’être ou non désiré à celle d’un être désirant ou plus exactement, il se propose « comme désirant, érôn, c’est [se] proposer comme manque de a »[7]. Rencontre-t-il le corps de l’Autre ? Comment ? La permissivité actuelle autorise-t-elle un « jouir sans entraves » prôné par les aînés ou bien s’agit-il de la lire comme un déchaînement de la surconsommation ? Libertinage ou libéralisme ?[8] Deuxièmement, la différence des sexes. Comment un enfant opère-t-il aujourd’hui une différenciation des sexes ? Le fait-il ? Qu’en est-il au moment de la puberté ? Troisièmement, l’immixtion de l’adulte dans l’enfant. Comment se constitue l’Idéal du moi chez l’adolescent dans cette période de désorientation ? Quels sont les idéaux chez un adolescent aujourd’hui ?

Ce texte de J.-A. Miller ainsi que celui de Laurent Dupont « Vers la JIE 4 »[9] nous serviront de points d’appui tout au long de l’année ainsi que ceux de Freud, de Lacan, d’auteurs du Champ freudien et des classiques du mouvement psychanalytique. Nous y associerons des présentations cliniques des participants. Le 25 mars prochain, nous aurons le grand plaisir d’accueillir pour un atelier, Marie-Cécile Marty et Anaïs Pourtau, auteures du livre « Adolescents de l’illimité »[10].

Frédérique Bouvet

[1]. Miller J.-A., « En direction de l’adolescence », Les News de l’Institut psychanalytique de l’Enfant, n°14, avril 2015.

[2]. Cf. Stevens A., « L’adolescence comme symptôme de la puberté », Les feuillets du Courtil, n°15, 1998, p. 79.

[3]. Freud S., « Les métamorphoses de la puberté », Trois essais sur la théorie sexuelle, Paris, Folio Essais, 1942, p. 142-175.

[4]. La Sagna Ph., « L’adolescence prolongée, hier, aujourd’hui et demain », Mental, n°23, p. 18, 2009.

[5]. Ibid, p. 19.

[6]. Cf. Seynhaeve B., « L’adolescence au siècle de l’objet », conférence donnée au Pont Freudien mars 2011.

Consultable à www.pontfreudien.org/content/bernard-seynhaeve-ladolescence-au-sciecle-de-l%CA%BCobjet

[7]. Lacan J., Le Séminaire, livre x, L’angoisse, Paris, Seuil, 2004, p. 210.

[8]. Cf. Cottet S., « Le sexe faible des ados : sexe-machine et mythologie du cœur », Revue de la Cause freudienne, n°64, 2006, p. 69.

[9]. Dupont L., « Vers la JIE 4 », Diagonal, septembre 2015.

[10]. Marty M.-C et Pourtau A., « Adolescents de l’illimité », Lyon, Chronique sociale, mars 2015.

 

 

Renseignements : Frédérique Bouvet, bouvet.frede@gmail.com , tél : 06.86.41.51.85.