Conférence de Véronique Voruz :

Destin du lien en fin d’analyse

Avec Freud, la question du lien à l’autre s’est posée pour la première fois en termes d’économie libidinale. Le premier modèle psychanalytique du groupe est structuré comme l’inconscient, par l’instance du père, la répression de la jouissance et les satisfactions identificatoires. Nous n’en sommes plus là ; ainsi Éric Laurent dans ses travaux récents met en avant le fantasme en tant qu’il fait lien social aujourd’hui, un lien évanescent mais qui permet au sujet de « se ressaisir dans sa perte”. Que peut on-apprendre sur ce point du lien à l’autre en suivant le fil d’un parcours analytique mené à sa fin ?

Véronique Voruz

Après-midi préparée par Philippe Carpentier, psychanalyste, membre de l’ECF rejoint par Nathalie Dahier, Nadia Gervais et Camille Poulain.

Samedi 10 Juin à 15h

Hôtel de Courtoisville, 9 rue Michelet, Saint Malo

Entrée 10 €/ 8€ étudiants et demandeurs d’emploi

Renseignements : Jean-Noël Donnart / jean-noel.donnart@wanadoo.fr