Soirée préparatoire au congrès PIPOL 8

Au XIXe siècle, l’astronome Quételet  a eu l’idée d’appliquer les méthodes et les conceptions valables en astronomie aux sociétés humaines. Au contraire de Durkheim qui croyait dans l’extériorité de l’ordre social, Quételet trouvait cet ordre social dans la régularité des actions humaines. Il a ainsi promu ce qui est resté le principe de l’épidémiologie en santé mentale, à savoir la théorie de l’homme moyen. Cela revient à installer un jugement perpétuel de la Société par elle-même, remarque J.-A. Miller[1].

En effet, la moyenne est un idéal sécrété par la statistique quantitative qui ne vient d’aucune prescription, d’aucun commandement, puisque ce sont les chiffres eux-mêmes qui le produisent. Or, de cette façon, se dégage une norme qui prend le pas sur la loi, de plus en plus contrainte elle-même de s’y conformer.

Au contraire de la loi qui, à un moment, s’impose de l’extérieur, mais qui peut-être contestée, remise en cause, la moyenne, « c’est beaucoup plus doux, c’est invisible – [ça] vient de vous, de la combinaison de vos décisions individuelles, ou de vos propriétés individuelles (…) cela se dégage insensiblement et l’on ne peut pas s’y opposer ».[2] On se rebelle contre la loi, on ne le peut pas contre la dictature de la moyenne.

Le jeudi 18 mai, à la Bibliothèque Anglophone à Angers, un cartel invite Eric Zuliani – psychanalyste membre de l’Ecole de la Cause freudienne – pour une soirée préparatoire au Congrès européen  PIPOL 8 :  » La clinique hors les normes  » qui aura lieu à Bruxelles les 2 et 3 juillet 2017.

Ce soir-là, Roselyne Gilabert prendra appui sur le texte de J.-A. Miller  « L’ère de l’homme sans qualités » pour développer un point de sa propre clinique avec les enfants.

Gérard Seyeux nous parlera de son expérience des comités d’éthique et de leur absorption progressive par les Big Data.

Gérard Brosseau nous proposera une lecture de la thèse de Canguilhem « Le normal et le pathologique ».

Vincent Benoist fera un commentaire du  dernier ouvrage de Johann Chapoutot :  » La révolution culturelle nazie  » sur le pouvoir des normes sous le troisième Reich.

[1] Miller J.-A., L’ère de l’homme sans qualités, revue La Cause freudienne, n°57, juin 2004, p. 85.

[2] Ibid.

PIPOL 8 : www. pipol8. eu

Jeudi 18 mai à 20h30, à la Bibliothèque Anglophone, 60 rue Boisnet à ANGERS

Entrée: 3€

Contact: Nathalie Morinière – nath.moriniere@gmail.com – 06 17 09 64 95

Site internet Acf-vlb : www.associationcausefreudienne-vlb.com

Facebook : Acf-vlb Angers