La VOiX

Le 28 janvier 2017 au Mans, psychanalystes, avocate, orthophonistes, infirmières en pédopsychiatrie et chanteuse viendront nous dire comment la voix, dans le rapport au corps, au souffle, au son et à la parole est essentielle dans leur pratique.

« Le silence, le bruit, le cri, l’appel, le chant (sont) autant de variations sur l’objet voix.(…) La musique est le traitement et l’extension sublime de ce mode de jouir ». 

La voix fut longtemps insaisissable. Le premier appareil permettant de l’enregistrer et la restituer date de 1860. Cependant, elle produit un effet réel sur le corps car les oreilles sont les seuls orifices qui ne peuvent se fermer sans aide extérieure2. « La voix de l’Autre (…) en tant que vibration a la particularité de nous mobiliser sans tenir compte de l’un de nos repères les plus fondamentaux : la différence entre le ‘dedans et dehors’ du corps. (…) Ce n’est pas par hasard qu’elle a presque toujours été considérée comme divine ou démoniaque. »3 La voix, sonore ou plus encore aphone, porte la question de se faire entendre et par là celle du désir, du désir de l’Autre4.

Dans l’Odyssée, lors de son voyage, Ulysse est averti par Circé de la voix des Sirènes qui attire « les étrangers qu’elles faisaient périr en les laissant consumer par un amour insensé »5. Ulysse bouche les oreilles de ses compagnons avec de la cire et se fait attacher à son mât afin d’écouter avec une grande volupté leurs voix.6 Cependant, dans l’Odyssée, Orphée trouve un autre moyen de contrer l’attraction mortifère de ces voix. » Comme les Argonautes approchaient dangereusement du rivage, Orphée de sa lyre, charma leurs oreilles par un chant vif et rapide. »7
Ce qui rejoint les propos de Jacques-Alain Miller : si nous parlons autant… chantons, écoutons les chanteurs, faisons de la musique, et si nous en écoutons, c’est pour faire taire la voix.8 La voix qui vient à la place de ce qui est indicible, jusqu’à la fascination ou l’horreur, comme le montre le mythe d’Ulysse.

Lacan s’est enseigné de la clinique pour faire de la voix un objet, séparable du corps. Dans la psychose « les voix égarées« 9 se manifestent extérieures au sujet. Immatérielle et réelle, la voix hallucinée est attribuée à l’Autre.

La clinique psychanalytique met au premier plan la parole et donne toute son importance aux effets de la voix dans sa dimension pulsionnelle libidinale. « C’est excellent la jouissance de parler. C’est l’aliment même de l’expérience analytique, dit Jacques-Alain Miller. »10

    Lors de cette journée seront interrogés ces différents aspects de la voix :

Pierre Stréliski, psychanalyste à Angers, nous fera cheminer du « souffle de l’homme qui témoigne de son existence même de vivant », à la voix, dont Lacan parle précisément dans son séminaire intitulé « L’angoisse », jusqu’à la parole analysante et celle de l’analyste, dont l’interprétation « unit le son et le sens. »11

Deux infirmières en pédopsychiatrie témoigneront de leur travail d’apprivoisement de la voix avec des adolescents psychotiques dont le rapport au corps et à la parole est difficile.

Une orthophoniste nous expliquera comment son travail concerne le corps – résonance, vibration,respiration – et le sens. Une autre orthophoniste parlera de son expérience d’un atelier où des adolescents hospitalisés préparent une émission pour une radio locale. Chacune met en avant la singularité de la voix et de la parole.

Une avocate du barreau du Mans, nous dira comment, lors d’une plaidoirie, il s’agit, de vive voix et avec la présence particulière du corps, de parler pour un autre.

Au travers de quelques films, nous verrons comment des réalisateurs de cinéma (Hitchcock, Chaplin, S. Jonze, G. Lucas…) travaillent son et voix pour produire un effet sur les spectateurs.

    Et nous aurons le plaisir d’entendre chanter et d’interviewer une artiste lyrique, mezzo-soprano : Isabel Soccoja, pour qui la voix est à la fois ce délicat instrument de travail et ce sublime objet de désir.

PROGRAMME

Accueil à partir de  9H00.

9H30 à 12H30

– « les 1001 voix  du cinéma » : Vidéo de présentation.

Introduction de la journée, Élisabeth Marion,  psychanalyste au Mans, membre de l’ACF-VLB.

Président de séance :  Pierre Stréliski,  psychanalyste à Angers, membre de l’École de la Cause freudienne et de l’Association Mondiale de Psychanalyse.

 – « La voix de son maître » : Sylvie Lacroix, avocate au barreau du Mans.

Discutant :  Yohan Trichet, psychanalyste, maître de conférences à l’Université de Rennes 2, membre de l’ACF-VLB.

– « Quand la voix n’est plus entendue ? quand la voix  se fait entendre ? » : Évelyne Pavard, orthophoniste au Mans.

– « Un atelier Radio en pédopsychiatrie » : Odile Raimbault,  orthophoniste en pédopsychiatrie à Laval.

Discutant : Guillaume Miant,  psychologue en service de pédopsychiatrie à Laval.

« La voix dans le corps » : Nathalie Touati-Noras et Élisabeth de Saint-Steban, infirmières  en pédopsychiatrie à l’EPSM de la Sarthe, à propos de leur travail d’apprivoisement de la voix avec des adolescents psychotiques.

Discutante : Marie-Laure Leconte, psychologue clinicienne en psychiatrie adulte à l’EPSM de la Sarthe.

– « Poésie et voix » : Gérard Brosseau, psychologue et psychanalyste à Angers, membre de l’ACF-VLB.

Pause déjeuner 12H30 à 14H

14H à 16H30

– « La voix, une aventure de vie » : Isabel Soccoja, chanteuse lyrique, concertiste mezzo-soprano et professeur au conservatoire du Mans, chantera et parlera de sa relation à la voix.

Discutant : Gérard Brosseau.

–  «  Le souffle, la voix, les mots » : Pierre Stréliski, psychanalyste à Angers.

Discutante : Emmanuelle Rouyer, psychologue clinicienne au Centre Hospitalier du Nord Mayenne Pôle Santé mentale adulte, membre de l’ACF-VLB.

16H30 Fin

Renseignements et inscriptions : Élisabeth Marion ou Yohan Trichet

elisabeth.marion@gmail.com ou y.trichet2@orange.fr

Plein tarif : 15€, Étudiants : 7€. Règlement par chèque à l’ordre de ACF-VLB à adresser à :

Élisabeth Marion, 15 rue Thoré, 72000 Le Mans. Précisez vos nom, prénom, adresse mail, téléphone.

À réception du chèque vous recevrez un mail vous confirmant votre inscription.