L’édition d’Orléans du 12 mars 2015 de l’hebdomadaire « Le Point » consacre un encart à la librairie des Temps Modernes, et cite notamment l’atelier de Pauline Prost : « Lacan au miroir de la philosophie ».  C’est l’occasion pour Pauline Prost de revenir sur les débuts d’une collaboration.

Pauline Prost psychanalyse, Librairie les Temps modernes, Orléans, Le point

« Temple du livre, la Librairie des Temps modernes, la plus ancienne de la ville, fédère toujours un public de passionnés qui ne manque jamais une occasion de venir écouter les nombreux auteurs invités. C’est dans la salle ouverte au premier étage, il y a quelques années, que se tiennent désormais les rencontres. Y sont venus en voisins les écrivains Pierre Michon, Jean-Marie Blas de Roblès, Antoine Volodine et Tanguy Viel. Mais le public compte aussi bien tous ceux qui représentent, animent et soutiennent la vie culturelle orléanaise: Théâtre, Université, sans oublier la psychanalyse, dont l’ouverture au champ de la Culture a toujours rencontré en ce lieu un accueil chaleureux et éclairé. Ainsi, c’est à l’occasion de la visite de J.Claude Milner, venu en 2012 à la rencontre des lecteurs de son livre « Clarté de tout », qu’a pris forme le projet de rencontres mensuelles, animées par Pauline Prost, sur « Lacan au miroir de la Philosophie ». Ces échanges se poursuivent depuis trois  ans, prenant le pari, et vérifiant sans cesse que la parole de Lacan, stimulée et relancée par son appel  à d’autres Discours, résonne et « fait des vagues » auprès de ceux qui ne sont pas tous pour autant « de la paroisse ». » Pauline Prost