L’HUMAIN AU REFLET DU NUMÉRIQUE

Mirages d’un nouvel anthropomorphisme

 

CONVERSATION AVEC PIERRE SIDON

Préparatoire au Congrès Pipol 9

mercredi 20 mars 2019 – 18h-20h – Espace Ouest France, Rennes

 

L’intelligence artificielle est sur toutes les lèvres et s’affiche aujourd’hui sur « les écrans du monde entier » [1]. Mais de quoi est-elle le nom ? Réseaux de neurones, machine learning, processus algorithmiques… Les technologies qu’elle recouvre oscillent entre promesses séduisantes et opacités plus douteuses. Dans le champ de la santé psychique, l’intelligence artificielle apparaît sous les espèces de ce qu’on appelle désormais l’e-santé mentale, qui promeut l’usage des technologies numériques dans l’accueil et les traitements, avec le risque que les patients et les soignants se retrouvent parfois avec l’algorithme comme seul partenaire…

Lors de cette soirée, une conversation avec Pierre Sidon, psychiatre, psychanalyste, membre de l’École de la Cause freudienne, visera à démêler ce qui revient à la machine, et ce qui échoit encore à l’humain, ce corps qui parle. Car en dépit de la multitude des traitements informatisés de nos vies aujourd’hui branchées, demeure un reste qui s’exprime, entre bug et symptôme.

L’ordinateur et le cerveau sont les reines du bal de l’anthropomorphisme contemporain, au point de disputer leurs danses dans les plus prestigieuses universités des États-Unis, berceaux du transhumanisme. C’est maintenant le devenir du corps parlant qui s’interroge, à travers les applications qui s’y connectent pour le chiffrer et le déchiffrer [2]. Les usages qui sont fait au cas par cas de ces dispositifs numériques nous enseignent non sur une quelconque réponse universelle au malaise du sujet contemporain, mais sur les solutions élues par chacun. C’est ce dont cette rencontre se propose aussi de témoigner.

[1] Wajcman G., Les séries, le monde, la crise, les femmes, Paris, Verdier, 2018, p. 89

[2] Cf. Miller J.-A., « Neuro-, le nouveau réel », La Cause du Désir, n° 98, 2018, p. 117.