Doucet

Conférence des échanges

Caroline Doucet, psychanalyste, membre de l’École de la Cause freudienne, AE en exercice

 « Destin de la pulsion à la fin de l’analyse »

La pulsion recouverte par le fantasme structure l’existence. Elle a marqué les débuts dans la vie sous forme d’urgence vitale et fait advenir au premier plan l’objet oral source de divers symptômes en même temps que l’attachement à l’Autre par la voix. Le regard prend également une place singulière. A la fin de l’analyse, la pulsion est inchangée. « Il n’y a pas de traversée de la pulsion »1 mais plus proche de la pulsion, le sujet cerne le réel dont il a reçu sa condition. Le rapport au corps, à la jouissance ainsi qu’à la psychanalyse en est changé.

 

Caroline Doucet

  1. Miller J.-A., « La théorie du partenaire », Quarto, n° 77, 2002.

 

Samedi 4 juin à 15h

Maison des Associations

Cours des Alliés, Rennes

Ouvert à tous sans inscription préalable

Entrée 10 € / Étudiants et demandeurs d’emploi 8 €

Renseignements : Alice Delarue / alice_delarue@yahoo.fr