Soiree d etude Controle et passe rennes juin 2015

Soirée d’études de l’ACF

Le contrôle et la passe : pourquoi l’expérience ne suffit pas ?

 

Bien loin des stratégies de communication ultra modernes où il ne suffirait au thérapeute que de cliquer sur le « bon bouton » pour obtenir son effet, la psychanalyse, elle, dont le principe est l’inconscient, accueille « de façon ordinaire ce qui apparaît au dehors bizarre », et permet au « symptôme rebelle de trouver place dans la communauté », ce par l’entremise du transfert, du pouvoir de la parole et du savoir non-su. Qu’est-ce qui peut bien permettre qu’un sujet s’autorise à tenir cette place et cette fonction d’analyste pour quelqu’un ? Lacan a inventé des instruments institutionnels pour la formation de l’analyste et la transmission de la psychanalyse, à commencer par son Ecole, notre Ecole de la Cause freudienne, qui les garantit. Nous proposons lors de cette soirée d’études de nous arrêter sur deux d’entre eux, la passe et le contrôle. Pourquoi ces deux-là réunis ? Qu’enseigne la passe ? N’est-elle pas un contrôle ? Qu’est-ce qu’ « entrer en contrôle » ? De quelle garantie s’agit-il ? Est-il bien légitime de parler de formation ? Quelle rencontre et effets pour chacun? De quelle expérience s’agit-il ? Et le désir ?

 

En présence de Jean-Luc Monnier membre de l’ECF et plus-un du cartel préparatoire de cette soirée, interviendront également Martine Marhadour, membre de l’ECF, Lydia Danto, Claire Le Poitevin, Marie Leblanc, Sane Thireau. La soirée sera animée par Myriam Perrin, membre de l’ECF.

 

Jeudi 18 juin à 21h / Maison des associations – Cours des alliés, Rennes

Entrée libre et ouverte à tous

Renseignements : Myriam Perrin / 06 62 38 23 50 / perrin.myriam@libertysurf.fr

Soirée d’études de l’ACF

Le contrôle et la passe : pourquoi l’expérience ne suffit pas ?

 

Bien loin des stratégies de communication ultra modernes où il ne suffirait au thérapeute que de cliquer sur le « bon bouton » pour obtenir son effet, la psychanalyse, elle, dont le principe est l’inconscient, accueille « de façon ordinaire ce qui apparaît au dehors bizarre », et permet au « symptôme rebelle de trouver place dans la communauté », ce par l’entremise du transfert, du pouvoir de la parole et du savoir non-su. Qu’est-ce qui peut bien permettre qu’un sujet s’autorise à tenir cette place et cette fonction d’analyste pour quelqu’un ? Lacan a inventé des instruments institutionnels pour la formation de l’analyste et la transmission de la psychanalyse, à commencer par son Ecole, notre Ecole de la Cause freudienne, qui les garantit. Nous proposons lors de cette soirée d’études de nous arrêter sur deux d’entre eux, la passe et le contrôle. Pourquoi ces deux-là réunis ? Qu’enseigne la passe ? N’est-elle pas un contrôle ? Qu’est-ce qu’ « entrer en contrôle » ? De quelle garantie s’agit-il ? Est-il bien légitime de parler de formation ? Quelle rencontre et effets pour chacun? De quelle expérience s’agit-il ? Et le désir ?

 

En présence de Jean-Luc Monnier membre de l’ECF et plus-un du cartel préparatoire de cette soirée, interviendront également Martine Marhadour, membre de l’ECF, Lydia Danto, Claire Le Poitevin, Marie Leblanc, Sane Thireau. La soirée sera animée par Myriam Perrin, membre de l’ECF.

 

Jeudi 18 juin à 21h / Maison des associations – Cours des alliés, Rennes

Entrée libre et ouverte à tous

Renseignements : Myriam Perrin / 06 62 38 23 50 / perrin.myriam@libertysurf.fr

rennes soirée d'étude de l'acf 18 juin 2015