triskel-fond

Laval, Saint-Brieuc, Saint-malo, et plus à l’ouest, Brest, Quimper, sont les noms de ville que prend l’ACF dans le pôle de Rennes. Elles sont les foyers de sa vitalité.

Les cartels en sont le cœur. L’étude de la psychanalyse donne lieu à des soirées ouvertes à tous. A Rennes et dans les villes avoisinantes, elles prennent le nom de Soirées de la Cause. Confiées chacune à deux responsables, elles sont préparées par des cartels qui mettent au travail un thème pour l’année. Des Conférences des échanges, avec toujours pour invité un membre de l’Ecole, viennent ponctuer et relancer ce travail. Ils donnent chair au lien de l’ACF à l’Ecole ainsi qu’à la question de la cure et de la formation de l’analyste. L’adolescent et son corps, quel usage? est le thème choisi pour 2015 à Brest-Quimper. Rennes quant à elle, s’est mise au travail du fantasme.

Des journées d’étude, visent un public plus large et font résonner les questions contemporaines à la lumière de l’orientation lacanienne. Ainsi le 18 janvier 2014 L’insu des nouvelles gouvernances et les issues du désir a rassemblé plus de 400 personnes et une journée, en 2016, se prépare sous le titre Idolâtrie du corps, haine de soi.

Le Champ Freudien, avec les groupes du CEREDA, Maryse à Rennes, Emma à Laval, Robinson à Saint-Brieuc, le TYA et le CIEN participent activement à la diffusion de la psychanalyse dans l’ACF.

Avec Cinéma et psychanalyse, dans les relations avec les Champs Libres à Rennes…, l’innovation et les connexions sont de mises.