rennes seminaire ecf 2015Il m’est récemment arrivé de lire la conférence faite par Judith Butler à l’occasion du prix Adorno 2012 qui porte sur la question : « Qu’est-ce que mener une vie bonne dans une mauvaise vie ». Puis je m’intéressai à Bernard Williams, un philosophe empiriste britannique, contemporain de Lacan qui avait publié un livre intitulé Ethics and the limits of philosophy en 1985 et, plus récemment un recueil intitulé Essays and Reviews 1959-2002. J’étais également interrogé par l’intérêt récemment réaffirmé du prix Nobel d’Economie Joseph Stiglitz pour la mesure du « bien-être » au lieu de l’évaluation classique du Produit intérieur brut (PIB). Il m’est alors apparu comme important, dans un monde où la morale sociale a tant changé et où l’absence de l’Autre, du moins dans les démocraties occidentales, laisse place à un relativisme mou de revenir au Séminaire de Lacan sur L’Ethique de la psychanalyse dans une sorte d’étude comparative qui tiendrait compte du mouvement de Lacan lui-même afin de mieux ressaisir en quoi la psychanalyse aujourd’hui demeure cette discipline unique en son genre pour laquelle « nous savons très bien combien les images du moi peuvent contrarier notre propulsion dans l’espace [de l’amour du prochain] ».

Ainsi que le proposait Lacan dans le Séminaire VII au chapitre XIV – « De celui qui s’y avance dans un discours plus qu’atroce, n’avons nous pas quelque chose à apprendre sur les lois de cet espace en tant que nous y leurre la captivation imaginaire par l’image du semblable ? » – comment la psychanalyse aujourd’hui peut-elle encore être autre chose qu’une pratique du soin ou d’une autorisation de jouissance à tout va ?

Voici le programme que j’aimerais développer cette année au cours d’un Séminaire qui s’appuiera aussi sur la pratique de la psychanalyse lacanienne actuelle.

Pierre-Gilles Guéguen

 

Séances les jeudis 9/10, 20/11, 4/12, 29/1 et 2/4 à 21h

A Rennes

 

Le séminaire est ouvert à tous. Il est seulement demandé de s’y inscrire lors de la première séance ou d’en faire la demande à P.-G. Guéguen : pggueguen@orange.fr