Séminaire de clinique psychanalytique 2017–2018 : notre argument

 Apprendre…pour ne rien savoir ?

 

                  Dans “Une pluie d’été”, Marguerite Duras fait dire au jeune Ernesto: “Je ne retournerai pas à l’école, parce qu’on apprend des choses que je ne sais pas”:[1] faut-il entendre “et dont je ne veux rien savoir?” Si, selon Lacan, on ne comprend vraiment que ce que l’on sait déjà, comment, en effet, apprendre, aller vers le nouveau, vers l’Autre du savoir?

                  Que sait donc déjà Ernesto? “Une nuit, j’ai eu devant moi la création de l’Univers, tout était en place, mais quelque chose manquait, quelque chose qu’on savait mais qui est impossible à dire….Ce n’est pas la peine…Du tout..Du tout.”[2] C’est bien de ce “ce n’est pas la peine” qu’il faut relever le défi: c’est tout l’enjeu du rapport au savoir, à l’école comme en psychanalyse: comment le sujet, enfant ou adulte, peut-il inscrire sa parole- c’est-à-dire son désir- dans le Discours de l’Autre, celui du savoir universel ou celui qui saura lui répondre? Comment une parole incarnée, une voix, peut-elle trouver le chemin de son imaginaire, pour lui offrir le cadre symbolique où, seulement, il pourra se dire ?

[1]               Duras, M. La pluie d’été, Folio Gallimard, 1990, p. 29.

[2]               Ibid. p.36,37.

Infos pratiques :

Samedi 14 octobre, Michèle ELBAZ

samedi 16 décembre 2017, Laurent DUPONT

samedi 10 février 2018, Ariane CHOTTIN

samedi 24 mars 2018, Hélène DELTOMBE

samedi 2 juin 2018, Marie-Cécile MARTY

Maison des Associations, rue Ste Catherine Orléans, 14H15.

6€/3€ étudiants.

Renseignements : Catherine Richard

catherinearichard45@gmail.com/07.87.00.56.08

 

 

 

L’événement Lacan : subversion des Discours :

Pauline Prost, p-prost@3net.fr  1er rendez-vous le samedi 14/10/17,

Librairie Les Temps Modernes, 10h30 à Orléans.

 

CEREDA (Centre d’étude et de recherche de l’enfant dans le discours analytique) :

Susana Sherar, susanasherar@orange.fr

Le deuxième jeudi du mois de 20h30 à 22h30, à la maison des associations, Orléans.

 

Cartels : Anne Paquier : annepaquier@hotmail.fr

Théâtre et psychanalyse : le 18/11/2017, à 20h00, la Compagnie “le chant de la Carpe” présentera à Fay-aux-loges, son spectacle Saoul silence.

Cinéma de l’adolescence : janvier et avril 2018, cinéma Les Carmes, Orléans.