L’enfant, la psychose et l’institution

Séminaire Clinique de Touraine avec Pierre Naveau: « Au moment où l’enfant commence à parler, il arrive que cette entrée dans le langage soit marquée par un « traumatisme ». L’enfant souffre. Alors, les parents, traversés, de part en part, par la douleur qu’ils éprouvent du fait de ce drame intime qui, brutalement et lourdement, leur « tombe dessus » comme une malédiction et dont les causes leur échappent, consultent. Qui ? Pour répondre à cette question, il peut s’avérer utile, pense-t-on alors, de « séparer » l’enfant de ses parents.

S’il est décidé que l’enfant doive être éloigné, non seulement de sa mère et de son père, mais aussi d’un frère ou d’une sœur, sa souffrance est, dans ce cas, prise en charge, d’une manière ou d’une autre, par une institution. Quelle est alors, dans cette institution, la fonction du psychanalyste ? C’est la question qui est ici posée.

Les interventions, que le psychanalyste est en effet appelé à effectuer à l’occasion d’entretiens avec l’enfant, montrent que le symptôme, en tant qu’il constitue « un réel impossible à supporter » dont l’étoffe est tissée d’étonnants et indicibles « morceaux de jouissance », s’invente. Il reste à dire ce que l’on entend par là. »

Pierre Naveau est psychanalyste, membre de l’Ecole de la Cause freudienne et de l’Association mondiale de psychanalyse. Il a publié Les psychoses et le lien social aux Editions Anthropos et Ce qui de la rencontre s’écrit aux Editions Michèle.

Valérie Binard, membre de l’ACF VLB, présentera une vignette pratique, elle est éducatrice spécialisée auprès d’enfants placés.

Infos pratiques :

A la salle Jean de Ockeghem, Samedi 14 avril 2018- 14h30 à 17h30. Renseignements:  Hélène Girard-06 71 89 76 81- acf.vlb.tours@gmail.com– page Facebook Association Cause Freudienne Tours. 10 euros-étudiants: 5 euros.