Quel lien social ?

Subjectivité contemporaine et inconscient

 

Du « Symptôme politique » à l’interrogation « Quel lien social ? », ce numéro 12 d’Accès à la psychanalyse poursuit sa réflexion et rassemble plusieurs témoignages et travaux. Ils illustrent la manière dont le psychanalyste comme le praticien engagé portent attention au lien social quand le Sujet Supposé Savoir vacille et que montent au zénith de la société de nouvelles modalités symptomatiques. Dans cette configuration inédite, le parlêtre démontre sa capacité à défaire les frontières anciennes par l’invention de formes originales en même temps qu’haine et indignité s’expriment sans fard. Le texte de Jean Luc Monnier « Le transfert dans le tout dernier Lacan » éclaire sur les ressorts de la haine, cette passion humaine. Jean-Pierre Hatrel propose une lecture du livre de Delphine Horvilleur, Réflexions sur la question antisémite. Cela tombe bien : elle sera présente aux prochaines journées de l’ecf les 16 et 17 novembre prochains. Se repérer dans les « nouvelles figures du malaise contemporain » comme nous le propose Marie-Hélène Brousse, revisiter le vivre ensemble dans l’institution avec Alexandre Stevens, ou encore préciser avec Éric Zuliani, « Un lien entre ceux qui parlent », permet de lire à nouveaux frais la clinique contemporaine quand se dénude la solitude du parlêtre. Celle-ci est illustrée par un texte subtil et enseignant de Laure Naveau, alors que Pierre-Gilles Guéguen offre l’opportunité de penser l’articulation entre psychanalyse et histoire. Myriam Chérel, ae, nous confie un nouveau témoignage de son parcours analytique, tandis que Jean-Louis Gault et Pierre Streliski rendent compte avec précision des effets de la/de leur lecture de Lacan et de la transmission qu’ils en font. Les cas cliniques choisis élucident la psychanalyse appliquée à la thérapeutique pour savoir y faire autrement dans cette nouvelle configuration du lien social. Psychanalyse et arts du théâtre, du cinéma, rencontres publiques sur des questions de médecine et réflexion sur la photographie complètent ce numéro que nous vous invitons à lire et à commenter, à partager sans modération, à transmettre aussi autour de vous, pour que « vive la psychanalyse ».

Dominique Carpentier
Rédactrice

 

Disponible sur les stands « librairie » lors des activités de l’acf-vlb et sur le site de la librairie de l’École de la Cause freudienne : https://www.ecf-echoppe.com/